Bliss (Whip-it!) : Crise d’ado à roulettes !

Publié le par Absolutvero

bliss-affiche.jpgBliss, jeune lycéenne du Texas, passe ses journées entre le lycée, son job de serveuse et les concours de beauté dans lesquels sa mère l’entraine. Jusqu’au jour où elle va s’initier au derby de rollers, et être prise dans l’équipe des Hurl Scouts…

Il devient maintenant récurrent depuis Juno de donner à Ellen Page des rôles de lycéenne rebelle (Rebelle adolescence, Smart people), mais finalement pleine de bonnes valeurs familiales… et malheureusement c’est le piège dans lequel Drew Barrymore et Ellen Page sont tombées.

On se perd dans cette histoire bancale qui mixe l’envie de réussir dans ce sport-spectacle de la jeune fille, sa crise d’adolescence, son amourette, sa relation mère-fille difficiel… et finalement, on se donne si l’intention du film était de montrer les difficultés relationnelles de cette famille moyenne texane, ou bien si ce n’est qu’un prétexte pour remettre à la mode le patin à roulettes.

Côté réalisation, on est déçu de la manière dont sont filmés les compétitions, où l’on sent peu la vitesse des filles sur la piste et leurs hargnes à remporter les courses. Chacune a l’air assez maladroite, tentant de marcher avec ces patins, tel des pingouins sur la banquise. Ce qui est dommage car la photo est très soignée et certains plans vraiment très beaux (quand Bliss téléphone sur un parking, dans le champ de blé, …).

Coté casting, on sent la bande de potes de presque quadra, qui ont encore envie de rester jeunes et qui ne veulent pas se prendre au sérieux : dans le rôle de la grosse lourdingue, Drew Barrymore, dans le rôle de la méchante et trash, Juliette Lewis, et dans le rôle « qui sert à rien », la chanteuse Eve, qui n’a pas fait grand-chose depuis son duo avec Gwen Stefani et qui a fait plus de films que de disques à ce jour !

Un des éléments qui sauve cette légère petite comédie reste sa bande son, et son fabuleux clin d’œil à une icône de la scène américaine underground : Daniel Johnston, et sa célèbre signature : « Hi, how are you ? ». On retrouve sur la bande son : les Strokes, Adam Green, les Ramones, les Breeders, Kaiser chiefs, … (Attention, mais tous ne sont pas sur la BO).

Bliss se résume en petit film maladroit, qui se veut indépendant, mais n’en a pas la superbe. Dommage pour le premier essai de Drew Barrymore en tant que réalisatrice.

Sortie le 6 janvier 2010

 

whip-it-afficheBande originale :
1 Pot Kettle Black - Tilly and the Wall
2 Sheena Is a Punk Rocker - The Ramones
3 What's the Altitude - Cut Chemist featuring Hymnal
4 Bang On - The Breeders
5 Dead Sound - The Raveonettes
6 Blue Turning Grey - Clap Your Hands Say Yeah
7 Your Arms Around Me - Jens Lekman
8 Learnalilgivinanlovin - Gotye
9 Boys Wanna Be Her - Peaches
10 Jolene - Dolly Parton
11 Caught Up in You - .38 Special
12 Never My Love - Adam Green, Har Mar Superstar
13 Black Gloves - Goose
14 Crown of Age - The Ettes
15 Hightimes - Landon Pigg and the Turbo Fruits
16 Unattainable - Little Joy
17 Lollipop (Squeak E. Clean & Desert Eagles Remix)- The Chordettes
18 Doing It Right - The Go! Team
19 Breeze - Apollo Sunshine

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

emmanuelle 18/08/2011 04:25



Ce film est super pour une 1ere realisation! il sort des sentiers battus et fait connaitre un sport des plus funs: le roller derby. Certes ce n'est pas un chef d'oeuvre mais justement l'histoire
n'est pas centrée sur une amourette et une relation mère-fille mais bien sur la possibilité de faire ce qu'il nous plait meme si c'est du roller derby! Je pense que ce film n'a pas la pretention
d'etre encore une fois un chef d'oeuvre mais bien de divertir et de "donner" du fun avec des actrices bien dans leurs roles!