Mais qu'est-ce qui nous arrive ?

Publié le par Vero

Une fois n'est pas coutume, je vais parler d'un sujet qui me tient à coeur (encore plus que les autres). On est une bande de potes, filles et garcons, bien élevés, plutot délires qui aimons sortir et faire la fête, qui aimons la culture, etc. On fait tous partie des 25-30 ans. Et on est tous célibataires !

Non, ce n'est pas par choix que nous le sommes, mais... ben à vrai dire, je ne suis pas sûre de savoir pourquoi ?!

1. Premier élément de réponse : on a tous déjà vécu une "grande" histoire. une histoire de plusieurs années qui, inconsciemment, conditionne les histoires futures, que ce soit la peur d'être décu, la méfiance, le manque de confiance en soi,... j'en passe...

2. Deuxième élément de réponse : on est tous passé de la case "étudiant" à la case "salarié". Ca peut paraître anodin, mais que nenni ! maintenant, l'insouciance nous a lâché et les responsabilités, les vraies, arrivent et leur lot de complications... alors trouver l'âme soeur après le boulot... on en a moins la force !

3. Troisieme élément de réponse : on voit l'horloge qui tourne et ça nous fait peur ! Surtout pour nous autres, jeunes femmes qui venont à peine de nous défaire de nos boutons d'acné. Nous ne sommes pas encore prêtes à assumer ce rêve de maternité, que l'on nous fout sous le nez dans chaque magazine. Alors a-t-on encore le temps de trouver le bon ? Devenir mère à 30 ans : est-ce que ça fait de nos futurs enfants des gosses de vieux ? On a beau dire ce que l'on veut, mais la pression pèse sur nous comme une épée de Damoclès... alors comment aborder de manière sereine nos futures relations ?

4. Quatrième élément de réponse : parfois on cherche tellement qu'on ne voit rien ! Autour de vous gravitent des personnes géniales, avec qui vous ne vous êtes jamais, au grand jamais, posé la question fatidique : et pourquoi ? Pourquoi : parce que c'est le copain de truc, parce que c'est l'ex de machine, parce que... oh non, ne soyons pas ridicule, on est copains ! Et bien, posez-vous la question de ce qui vous rapproche, ce pourquoi vous vous entendez si bien... vous pourrez être surpris ! Et puis, si vous avez des amis proches... ils peuvent toujours vous aider à remarquer ce que vous ne voyez pas.

5. Cinquième élément de réponse :  le groupe de potes, le paliatif emotionnel ! et oui, vu qu'on est entouré, aimé et souvent solicité par nos amis, ceux qui seront toujours là, quoi qu'il arrive, et bien... on en oublie parfois  le reste. La génération "Friends" ne se raccroche plus aux valeurs familiales, mais au cercle amical. La famille et donc la construction de celle-ci passe au second plan.

6. Sixième élément de réponse : aidez-vous et le ciel vous aidera ! Be yourself for once ! Ok, on ne peut pas plaire à tout le monde comme dirait Marc-O, mais on essaie de plaire au plus grand nombre. On se montre gentil, docile, avenant,... on arrête de se cacher derrière un masque. Rappellons que le jour où vous rencontrez Le mec ou La minette de vos rêves, vous aurez les cheveux gras, votre T-shirt le plus moche, vous n'aurez pas eu le temps de mettre du déo... et vous n'aurez rien à foutre de votre apparence, donc que vous serez vous-même... et pouf ! comme par magie, vous allez être plus à meme de séduire. 

Bref, il existe plein d'autres raisons... A vous de citer les vôtres... ou bien à moi de continuer ma réflexion sur le sujet. Ne voyez en rien un appel au peuple, une tentative de création d'agence matrimoniale (meetic fait ça très bien), mais juste un questionnement... parfois you've got to let it out !

Vero (et non Bridget!)

Publié dans En apparté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ally 18/12/2005 14:58

Waouw ! Je suis fan tu devrais nous faire des analyses comme ca plus souvent !
Pour le 2. je suis d'accord surtout que quand tu bosses tu rencontres pas forcement autant de gens que en étant étudiant.
3. l'horloge tourne certes, mais je pense qu'avant 30 ans faut pas se poser de questions. Avoir un enfant c'est l'assumer toute la vie, et à l'heure où on sort de plus en plus tard des études, et ou avoir un boulot stable n'est pas facile, il faut savoir prendre son temps. Pour ma part, ma mère avait 30 ans quand elle m'a eu et j'ai jamais eu l'impression d'être une gosse de vieux. Jpense plutot que ceux qui ont des enfants jeunes, meme si c'est par choix, ont "des enfants de jeunes" ^^ Pour moi c'est le contraire en fait.
4. C'est pas faux, mais pas forcement evident et vrai dans tous les cas.
5. C'est aussi difficile de concilier "vie de famille" et vie de potes, je trouve que certaines personnes une fois en couple en oublie leur 2ème famille, et je trouve ca biiiien triste !

Pour finir, je dirai qu'on est trop victime du syndrome "il etait une fois", époque où on trouvait son prince charmant... Trop victime d'un temps qui n'est plus le notre, temps des générations passées, mariées pendant toute une vie... Or on oublie trop souvent que même si certains ont vraiment été amoureux au point de rester toute une vie ensemble, ce n'est pas le cas de tout le monde. Il fallait se mettre en couple, aussi bien que de trouver un travail ( les 2 valeurs de l'époque étant travail et famille), pour pouvoir s'envoler du cocon familial et s'assumer "seul". Bon nombre d'entre eux auraient sans doute divorcer si à l'époque cà avait été mieux accepter et s'ils avaient pu l'assumer. Le tableau que je peins là est un peu noir, mais je le pense sincèrement. Et si les divorces ont augmentés, c'est parce que les valeurs ont évoluées, et les gens se sentent plus libres de faire ce qu'ils veulent. Sinon on serait surement encore avec cette grande histoire dont tu parlais en 1 ;)

Vero 19/12/2005 21:26

Je suis tout a fait d'accord que l'isolement du couple face à leur 2e famille, c'est à dire les amis. C'est bien triste en effet.