Valentine's day

Publié le par Absolutvero

valentines-day-aff.jpgLes couples se font et se défont à l'approche de la St Valentin. Reed demande Morley en mariage, Julia est follement amoureuse, Kara désespère de trouver un jour l'amour, ... Tous ces personnages vont se croiser dans la cité des anges, dans l'espoir de trouver ce qu'ils attendent de l'amour avec un grand A.

Love, love, love

Le cinéma américain semble vouloir prendre une revanche sur le cinéma européen, entre remakes (Nine, Brothers, ...)  et adaptation de l'histoire et des héros du vieux continent, et faire du blockbuster ! Avec Gary Marshall en tant que réalisateur, les producteurs n'ont pas pris grand risque. A son actif, on compte notamment Pretty woman, Just married (ou presque), Princesse malgré elle, Fashion maman, Mère-fille mode d'emploi... que de la bonne comédie romantique !
Et c'est exactement ce à quoi il faut s'attendre quand vous allez voir Valentine's day : du romantisme, des bons sentiments, des déceptions qui ne durent pas longtemps, ... un vrai "feel good movie", à la sauce shamallow !
valentines-day-pt.jpgCompte tenu du casting gigantesque du film (assez maladroitement placardé dans les villes), on se doute que toutes les tranches d'âge seront attirées : Taylor Swift et Taylor Lautner pour les adolescentes fan de Twilight et de son beau loup garou, Ashton Kutcher et Topher Grace pour les fans de 'That 70's show' et les lectrices assidues des journaux people (Ashton étant le toy boy le plus en vue de la planète), Patrick Dempsey et Eric Dane pour les fans de Grey's anatomy, Jessica Biel qui refait son apparition à l'écran depuis sa liaison avec Justin Timberlake, Jessica Alba le fantasme vivant de tant de jeunes hommes, Anne Hathaway et Jennifer Gardner pour leur sex appeal et la sympathie de la "girl next door", et enfin... la grande et l'unique Julia Roberts, égérie du réalisateur et figure de proue des comédies romantiques.

Une fois le spectateur attrapé, il ne reste plus qu'à lui servir une bonne soupe de bons sentiments, des belles images, des histoires d'amour qui finissent bien, et ainsi 2h s'écoule sans heurt.
Pouvant être comparé à l'excellent Love actually en version américaine, il n'en a pas le talent, mais reste agréable, même s'il laisse un gout de déjà vu en bouche.


Sortie le 17 février 2010

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article