Je guinche, tu guinches, il guinche, NOUS GUINCHONS !

Publié le par Vero

L'été est là, les oiseaux chantent, le soleil donne,... et les Lyonnais guinchent ! Finie la réputation du Lyonnais froid qui reste chez lui et ne parle à personne, en juillet le Lyonnais sort, et ça lui va bien !

 

 

 

Les Parisiens ont Paris plage, nous avons les guinguettes. Tout de suite, on ressent une ambiance beaucoup plus décontractée qu'à la capitale. Ici, sur les berges du Rhône, règne une ambiance de franche camaraderie, que ce soit autour d'un verre de Beaujolais ou d'un cours de Salsa, les gorges se délient et les corps se rencontrent.

 

 

 

Le choix est vaste : ambiance sardines, barbecue, friture, tapas, bière (on remercie très chaleureusement la présence du Ninkasi, brasseur lyonnais et son staff), vin, glaces, etc. le Lyonnais se restaure. Il danse aussi, se prélasse dans des chaises longues au rythme de musiques variées, ou découvre des petits groupes qui donnent des concerts. Pendant ce temps, de l'autre côté du fleuve, "Les Nuits de Fourvière" battent leur plein chaque soir, en même temps que l'excellent "Jazz à Vienne". Ou donner de la tête dans tout ce raffut ?

 

 

 

Pour ma part, un mix des trois fut un bon compromis ; on ne regrette que la trop courte durée de cette initiative qui permet aux Lyonnais de s'évader l'espace de deux petites semaines.

Publié dans Actu lyonnaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article