Cashback

Publié le par Vero

Cashbash retrace l'histoire de Ben, un étudiant qui voit sa vie chamboulée après s'être fait larguer par sa copine. Il devient alors insomniaque, et plutôt que de gâcher ses nuits, il travaille dans un supermarché la nuit. Il échange son temps, contre de l'argent. Cashback, comme disent les anglais. Pendant ces heures, il s'imagine un monde dans lequel il a le pouvoir d'arrêter le temps, où tout flotterait et lui seul pourrait contrôler les événements. Dans ces instants figés, il dessine ; il dessine surtout des femmes, car il éprouve une fascination profonde pour la beauté du corps féminin.

 A la recherche de l'idéal féminin

 

 A premier vue, Cashback est un hymne à l'amour et au corps de la femme, et c'est le cas au début et à la fin du film.  Ben en tant qu'artiste (il est étudiant en Arts, spécialité dessin) dessine tout ce qui l'inspire, et principalement le beau. Une certaine poésie se dégage de ce personnage...

Malheureusement, l'entre deux (le milieu du film) est un peu decevant. Autour de cette poésie, Ben évolue dans un milieu étudiant, loin de toute subtilité, et qui prend des airs d'un American Pie version british. Ses potes sont de véritables crétins, obnubilés par leurs hormones et en face d'eux, Ben apparait comme un ange...

Mais malgré cela, les instants figés et le regard amoureux que posent Ben sur son sujet favori restent magnifiques, notamment la scène finale sous  la neige.

Une belle métaphore du temps qui s'arrete pour les amoureux...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ally 02/02/2007 14:49

the last kiss jouait dans une autre cour, quelque chose de plus convenu... pour moi c'est pas tellement comparable

Vero 05/02/2007 17:48

i agree

planetarnaud 02/02/2007 01:55

Pour moi, l'une des excellentes suprises de ce début d'année... Du sous Zach Braff, mais avec un niveau bien supérieur au désastreux Last Kiss...

Vero 02/02/2007 10:51

oui on est bien d'accord que ce n'est pas du niveau de garden state, mais bien mieux que Last Kiss qui etait catastrophique (mise à part la BO qui etait pas mal)...
une bonne surprise en effet !

Nathalie (BW) 31/01/2007 21:44

Je n'ai pas vu le film mais me suis intéressée aux diverses BA. Effectivement l'hymne à l'amour est présent, les blagues étudiantes et le gros bras qui se prend pour Russel Crow. Mais, tout ceci n'est que poésie et sa fascination vient du fait qu'il est à la recherche de la perfection. C'est ce que je ressent à la bande annonce, A voir.

Vero 01/02/2007 11:47

C'est vrai je n'ai pas parlé de la recherche de la perfection, mais c'est exactement ca... un idealiste. une sorte d'euphemisme pour un artiste !

Ally 31/01/2007 18:55

american pie british O_o je comprends ce que tu veux dire, l'atmosphère est plus détendue au milieu et mélange les styles... Mais je serai pas aller jusque là ;) Enfin au moins on est d'accord sur Ben ^^ hihi

Vero 01/02/2007 11:46

je t'avoue que le milieu du film m'a completement gachée la poesie qui se degageait du film, donc effectivement mon jugement est dur !