500 jours ensemble

Publié le par Absolutvero

Tom fait partie de ceux qui croit en l'amour avec un grand A et au destin.  Sa théorie va se vérifier le jour où les yeux de ce jeune employé d'une société de cartes de voeux vont croiser ceux de Summer. A partir de ce jour, J 1, son obsession, désir et amour pour cette jolie brunette aux yeux bleus... 

 

When a man loves a woman...

 

Il est de ces films indépendants dont seul le cinéma américain a le secret. Des films qui viennent nous enchanter. Des films dont on ressort le sourire aux lèvres, et que l'on sait que l'on conseillera à tous nos amis tellement on y a pris du plaisir. Un des rares films de l'année qu'on retournera voir, juste pour le plaisir de passer un bon moment. Et bien « 500 jours ensemble » fait partie de cette petite liste. 

 

Comme le dit la base-line, ce n'est pas un film d'amour, mais un film qui parle d'amour. En effet, il confronte 2 visions différentes de l'amour : celle de Tom qui est idéaliste et pure, et celle de Summer qui est plus distante comme si elle était déjà éprouvée par le poids des années et les déceptions. C'est donc au travers des yeux de Tom, un incorrigible romantique que nous ferons toutes les phases de la relation amoureuse « type ». La rencontre, la séduction, l'exaltation, les doutes, la routine, les différences et le déchirement. Mais plutot que de suivre un ordre chronologique, Marc Webb choisit de nous donner des bouts d'histoire, comme s'il nous la confiait, et petit à petit on découvre les petits moments de bonheur qui font leur histoire et ceux qui la défont, ce qui donne au spectateur un sentiment de se laisser raconter l'histoire de manière décousue, comme le ferait un copain.

 

Dans ce film, encore une fois, Joseph Gordon-Levitt nous démontre son talent et sa fraîcheur. Déjà très chouchou-romantique dans l'excellent teen-movie « 10 bonnes raisons de te larguer », puis intriguant en ado paumé dans le très bon « Brick » et « Mysterious skin », et le revoici toujours aussi amoureux de la langue française et toujours aussi timide face à la jante féminine. 

Face à lui, la belle Zooey Deschannel fait des ravages dans la peau d'une briseuse de coeur, aux yeux couleur lagon et à la garde robe rétro tellement tendance.

 

En parlant de tendance, que dire de l'excellente BO qui mêlent les Smiths, Feist, Doves, et même notre première dame de France, Carlu Bruni (très populaire aux US), sans oublier l'excellent « You make my dreams » d'Halls and Oates qui accompagne une des scènes les plus sympas du film pour toute personne rêvant sa vie en comédie musicale (ie. moi!).

 

On applaudit donc bien fort ce jeune réalisateur de talent et très prometteur, dont « 500 jours ensemble » est le premier film, et qui a su mêler amour avec humour avec beaucoup de justesse. On en redemande encore et encore. Et d'ailleurs, à son film, il nous donne déjà un bonus de 4 minutes 25, dans un clip où ses 2 acteurs jouent une petite scène bien dansée...

http://www.youtube.com/watch?v=17KUOQOlt8E&feature=player_embedded 

 

Sortie le 30 septembre 2009


Publié dans Cinéma

Commenter cet article