Rachel se marie

Publié le par Absolutvero

Kym, ex-top model, a connu la gloire : couvertures de magazines, succès, et drogue. Aujourd'hui en cure de désintoxication, elle obtient le droit de partir un week-end dans sa famille, pour célébrer le mariage de sa soeur Rachel. Son retour va soulever des tensions entre les différents membres de   cette famille recomposée...

 

Mariage sans invitation

 

Filmé tel un documentaire, DV à l'épaule, « Rachel se marie » plonge dans une Amérique un peu particulière, ou les traditions et valeurs semblent mises au placard. Loin du mariage traditionnel à l'église, et la belle robe blanche, Rachel se marie dans sa maison, habillée d'un Sari, sous une tente où joue des musiciens slaves, semblants tout droit sortis d'un film de Kuzurika de bas étage (et dont on se demande l'origine d'ailleurs, car ils ne semblent pas avoir été invité à ce mariage). Et le spectateur est invité à se joindre à ce mariage, comme s'il en était lui même le cameraman, reporter de cette fête, engagé pour la soirée. Et pourtant, nous n'avons pas l'impression d'y être invité. Tout comme Kym, le personnage d'Anne Hathaway. Bien qu'étant la soeur de la mariée, elle n'est pas vraiment conviée à la fête, elle non plus.

 

La répétition du mariage, le mariage, le repas, le lendemain de fête... tous ces événements se succèdent, amenant des éléments de plus en plus lourds du passé de cette famille, révélant l'origine du malaise qui lie les différents personnages. Ce qui en principe pourrait être intéressant, afin de maintenir un suspense, pour crescendo arriver à l'apothéose : la révélation de ce terrible secret de famille. Mais il n'en est rien. On se doute assez rapidement de l'issue de cette histoire, et surtout : on s'en moque ! En effet, un ennui profond ayant déjà gagné le spectateur depuis longtemps, le dénouement de l'histoire importe peu.

 

Malgré une très belle interprétation d'Anne Hathaway, qui grâce à ce rôle se verra certainement confié des rôles plus denses à l'avenir, elle n'arrive pas à sauver cette réalisation plate et maladroite. 

 

On sort de ce film assez agacé, d'avoir accepter cette invitation à un mariage où l'on ne connaît personne, et où finalement notre absence aurait été préférable, aussi bien pour nous que pour les mariés, tout comme Kym. Alors, félicitations aux époux, et oubliez nous !

 

Sortie le 15 avril 2009

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article