Coco avant Chanel

Publié le par Absolutvero

Gabrielle et sa soeur sont abandonnées à l'orphelinat par leur père, après la mort de leur mère. C'est ensemble qu'elles vont grandir et tenter d'accéder à un monde auquel elles n'appartiennent pas. L'une choisira d'épouser un baron, l'autre choisira de loger chez Balsan, un brave aristocrate qui s'est prise en affection pour Gabrielle, qu'il surnomme Coco...

 

Le fabuleux destin de Gabrielle Chanel

 

De la même manière que tous les films de super héros sortis récemment (référence à Wolverine, Batman, etc.), Anne Fontaine a décidé de mettre en lumière les « origines » de Coco Chanel. Il veut nous montrer comment une jeune femme pauvre a pu atteindre les sommets de la haute couture parisienne.  Sorte de Cosette du début du siècle, Mlle Chanel incarne aujourd'hui le luxe et l'élégance, mais ce qui intéresse Anne fontaine, c'est la manière dont ce petit bout de femme a gravi les échelons, jusqu'à la première marche.

 

On entend beaucoup dans les media que l'histoire que conte Anne fontaine est bien différente de la réalité. Peu importe. L'intérêt de « Coco avant Chanel » est de dressé le portrait d'une femme indépendante, libre, et très peu guidée par ses émotions, et dont l'ambition et le désir de réussite passe avant tout.

 

Dans l'incarnation de ce personnage historique de notre patrimoine culturel du XXe siècle, le choix d'Audrey Tautou semble une évidence pour incarner la grande dame. Un regard perçant et dur, un parlé campagnard et franc, une singulière élégance... Le seul élément dérageant de cette biopic reste les similitudes que son personnage a avec celui d'Edith Piaf, incarné par Marion Cotillard dans « La môme ».

 

« Coco avant Chanel » reste un film grand public, accessible à une audience féminine comme masculine, car n'abordant aucune subtilités de la couture. On peut regretter de ne pas voir qu'elle sera son ascension, et ce qui fera d'elle l'une des prêtresses de l'élégance et du raffinement à la française. La fin de cet épisode laissant un goût de 2e opus, que l'on ne verra certainement jamais venir...à notre regret.

 

Sortie le 22 avril 2009

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article