Marley et moi

Publié le par Absolutvero

John et Jenny viennent de se marier et décident de déménager dans le sud de la Floride. Jenny a tout  en tête le déroulé de leur vie : mariage, maison, bébé, ... elle avait tout prévu sauf Marley...
 

Présenté par une comédie mi-romantique, mi-potache, « Marley et moi » est finalement une comédie agréable et pas si niaise que l'on voudrait nous le faire croire. Le film nous emporte à travers la vie ordinaire d'un couple, passant de leurs jeunes années par les peurs d'engagement et du quotidien, au début des difficultés de couples et des concessions ... Tous ces petits riens qui composent un quotidien. Et comme fil conducteur de cette tranche de vie, qui s'étale sur plus de 15 ans, il y a Marley, un labrador qui partage leur quotidien.
 

Malgré un début de film très léger qui met en avant le caractère immature de John (Owen Wilson) et sa peur de devenir père, et un chien complètement incontrôlable qui enchaîne gaffe sur gaffe, on est rassuré au fur et à mesure que se déroule l'histoire de ce couple, dont chaque épreuve ou tracas sont si « banales », que chacun s'y retrouvera, et surtout quand les gags canins se raréfient pour laisser place à l'histoire du film.
 

Sur les 2h de film, il faut tout de même attendre la première heure pour voir les personnages prendre corps, et gagner en profondeur. Et on se demande jusqu'à la fin quel était l'histoire principale de ce film : la comédie et les farces du chien, ou les choix et difficultés de la vie de couple.
 

Sans répondre à la question, afin de ne pas gâcher la fin de ce périple canin, « Marley et moi » nous donne à voir toujours avec plaisir une Jennifer Aniston toujours aussi attachante, et très crédible en mère et épouse, et un Owen Wilson, qui, sorti de ces rôles de pitres, peut aussi s'imposer en tant qu'acteur à qui confier des rôles de premier plan, des rôles plus adulte, ou « sérieux ».
 

« Marley et moi », malgré un début de film trop léger, entraîne le spectateur dans une tranche de vie d'un couple américain moyen, dans laquelle chacun se retrouvera. Un succès commercial assuré, et un capital sympathie optimal pour nos 2 acteurs chouchous.

Sortie le 4 mars 2009 

Critique ciné écrite pour www.abusdecine.com 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

dasola 06/04/2009 15:08

Bonjour, j'ai regardé ce film sans déplaisir. C'est bien joué. La fin est triste et attendue. Bonne après-midi.