Slumdog millionnaire

Publié le par Vero

Jamal Malik est un jeune des bidon-ville de Mumbai qui se retrouve dans le show télévisé le plus regardé de l'Inde : qui veut gagner des millions ? Comment est il arrivé dans ce programme télé ? Comment connait il toutes les réponses aux questions ? Tricherie, chance, ou destinée ? Voici les questions auxquels Danny Boyle va tenter de répondre en nous entraînant dans une Inde authentique.

Vous l'aurez compris, on est loin d'un bollywood version anglaise ; personne ne chante ni ne danse, ou alors ce sont des enfants enlevés à qui l'on apprend à faire le singe pour récolter quelques roupies. Danny Boyle a choisi de montrer une Inde authentique : bidon villes, enlèvement d'enfants, couleurs saturées en pagaille, trafic d'organes, mais aussi l'Inde qui avancent avec ses call-centres et ses entreprises d'informatiques. Portraits de deux mondes différents, qui se côtoient, mais comme le système de castes, ne se mélangent pas.  La délicatesse et finesse de Danny Boyle fait que cette opposition est montrée mais pas dénoncée ; l'Inde est à prendre comme elle est, avec ces failles et ses beautés qui arrivent à naître au milieu d'un champ d'ordure ou au milieu d'un chantier de construction.

Certains spectateurs se trouveront choqués par certaines images ou scènes dans lesquels, en tant qu'occidentaux, nous ne sommes pas habitués à voir des enfants mendiés, volés ou juste s'en sortir livré à eux même, ou encore voir la violence des castes envers les autres. Mais une fois ces considérations passées, il reste en fond une magnifique leçon de courage, de loyauté et de respect de ses valeurs.

Egalement il faut souligner la prouesse des acteurs, qui nous font perdre cette histoire comme un documentaire plus qu'un film tant ils sont parfaits et naturels dans ce qu'ils font ou disent. Les 3 trio d'acteurs qui jouent les rôles de Jamal, son frère Salim et la petite Latika, sont tout simplement parfait. Les textes flottent, les actions sont des plus naturels, et la complicité est omniprésente, et on se demande où se situent la limite entre le jeu d'acteurs et la vraie vie...

Slumdog millionnaire est tout juste un bijou, comme Danny Boyle en a déjà fait, mais qui touchera un plus grand nombre de spectateurs. Il a su créer un univers où se mêlent amour, destin, courage, espoir, suspense, sans tomber dans aucun cliché... une grande prouesse pour un cinéaste qui nous démontre une nouvelle fois son talent.
 

Sortie le 14 janvier 2009

 

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article