High school musical 3

Publié le par Vero

 A la veille de leur remise de diplôme de fin d’année, les élèves de East High se voient confier la réalisation du spectacle de fin d’année. Au-delà de ce nouveau défi, ils ont tous à faire face à un choix difficile, celui de l’université dans laquelle ils vont aller l’an prochain…

 

Chante, danse et mets tes baskets

 

C’est sur un gros plan sur le visage de Troy (Zac Efron), en sueur, qui se concentre pour marquer le panier qui fera gagner son équipe, que débute ce troisième opus de la saga « High School Musical ». Ces quelques minutes donnent le ton d’un des plus célèbres kid-movies planétaire : musique, chant, chorégraphie, coloris saturé, et perfection de chaque mouvement et plan, voilà la recette de l’immense succès de High school musical dans les cours de récrée.

 

Quand on va voir un film tel que "High school musical 3", il faut s’attendre à voir des jeunes gens bien propre sur eux, en train de chanter, danser, et le tout dans des décors de carton-pâte, avec le sourire jusqu'au oreilles.  Ils sont forcément tous beaux, dents blanches. Jusque là, pas de surprise.Il y a forcément un blond, un brun, un black, pour être sur que le spectateur sache bien dissocier chacun des personnages. Même si certains des lycéens sont en couple, ils ne s’embrassent pas et ne se tiennent pas la main, ou alors il faut attendre 1h30 (sur les 1h55 de film) pour voir des lèvres se froler (le politiquement correct de Disney). Et enfin, l’histoire est forcément simple, afin de ne pas perdre le public (encore une fois), qui, je le rappelle, à environ 9-10 ans. Une fois tous ces critères acceptés, vous pouvez entrer dans l’univers des élèves de East High.

 

Côté casting, on arrive à comprendre l'hystérie que ce film déclenche. Zac Efron, héros du film, est plutôt pas mal, et on comprend nos pré-ados qui restent en extase devant lui (surtout quand on le voit torse nu dans les vestiaires de l’école, dos à la caméra, faisant ressortir son dos musclé et les muscles saillants de ses bras) ; on se demande si quelqu’un a déjà osé lui faire remarquer que lorsqu’il chante, son visage se crispe (on en a presque mal pour lui!)… ce qui n’était pas du tout le cas dans « Hairspray », film musical qui l’a fait connaître aux plus « agés » d’entre nous. Dommage. Quant à Vanessa Anne Hudgens, la petite copine de Zac, à la ville comme à la scène, elle a une très belle voix, un sourire ravageur, mais cette Mariah Carey version latino, manque un peu de relief pour que l’on s’y attache ; on l'a bien compris, c'est Zac le héros. Enfin, on est amusé par la petite peste blonde, joué par Ashley Tisdale, n’est pas sans rappeler Brittany Murphy et Gwen Stefany, le nez refait en plus, qui n’est autre qu’une actrice repêchée dans une autre série pour enfants : Hannah Montana, mais qui arrive à s’imposer face aux 2 chouchous des ados.

 

On l’avoue, certains passages chantés sont plus fluides que d'autres, mais on se délecte tout de même de la chanson de Ryan and Sharpay dans la cafétéria, et on se marre du duo des 2 meilleurs copains dans la casse, version N’sync à leur début, dont la chorégraphie nous fait penser à "Thriller" et "Grease" à la fois. Finalement, malgré des situations mièvres, on ressort de ce blockbuster musical avec une belle énergie et un sourire aux coins des lèvres.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Baptiste 06/11/2008 04:11

T'ai-je dit que le film a été tourné à 100 m. de mon boulot à East High School à Salt Lake City. Ni vu le 1, ni l2, et encore moins le 3! ;)

Vero 09/11/2008 20:32


Excellent !
En tout cas, ils ont un beau lycée là bas, les veinards!
(tu ne rates rien!)