Coup de foudre à Rhode Island

Publié le par Vero

Quand Dan, père veuf, se rend chez ses parents pour une réunion de famille annuelle. Ne vouant sa nouvelle vie qu’à ses 3 filles, il ne pense pas une seconde à lui et à refaire sa vie. Jusqu’au moment où son chemin croise celui de Marie, une jeune fille pétillante, qui n’est autre que la nouvelle petite copine de son frère…

 

Amour imprévisible

 

Au delà de son titre, qui sent à plein nez le plagia d’un célèbre film avec Julia Roberts et Hugh Grant, « Coup de foudre à Rhode Island » est, pour sur, le film romantique de la rentrée. Mélangeant avec habileté comique de situation et réflexion philosophique sur le romantisme, « Coup de foudre à Rhode Island » nous entraîne dans une suite de situations délicates, où les 2 protagonistes cherchent à dissimuler leurs sentiments, et à feindre l’indifférence face à l’autre, sans grand succès, où le non-dit représente le plus important des éléments comiques du film. On pourrait même dire que « Coup de foudre à Rhode Island » frise parfois avec le vaudeville, la maison familiale devenant le théâtre d’intrusions permanentes, et sans complexe, des membres de la famille dans la vie de chacun d’entre eux.

 

Le couple au cœur de l’histoire est magnifiquement interprété par Steve Carell et Juliette Binoche, la star française qui s’exporte le mieux aux US. Juliette Binoche apporte ici une fraîcheur particulière, mêlant légèreté, joie de vivre et beauté simple et authentique. Quant à Steve Carell, que l’on a l’habitude de voir dans des comédies idiotes (Evan tout puissant, Max la menace, ou 40 ans toujours puceau), excepté « Little miss sunshine », se voit confier un premier rôle profond et touchant dans le rôle du père maladroit qui ressent de nouveau les premiers émois du coup de foudre.

 

La scène la plus romantique reste celle du bowling, où Dan et Marie se retrouvent, seuls, dans un moment de complicité. La beauté de cette scène réside principalement dans le fait que le jeu de séduction et de retenue entre les 2 personnages, montrent une sensibilité touchante de la part de quadra, et cela change des amourettes adolescentes que montre la plupart des comédies romantiques américaines.

 

Coup de foudre à Rhode Island n’est pas forcement le film événement de la rentrée, nous pouvons laisser ce privilège à « Entre les murs » ou « Faubourg 36 », mais un film léger qui respire l’espoir et la bonne humeur.

 

P.S. : pour ceux qui n’ont jamais mis les pieds à Rhode Island, et bien ce détail ‘titresque’ n’a aucune incidence sur l’histoire ! Les paysages ne sont pas particulièrement beaux (mélange de paysages côtiers et forêts).

 

 

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article