Les mots retrouvés

Publié le par Vero

De Scott McGehee et David Siegel

Avec Richard Gere, Juliette Binoche, Flora Cross, Max Minghella, Kate Bosworth

Dans une famille américaine modèle, un père, professeur de théologie, veut dispenser à son fils un enseignement judaïque et kabbalistique, jusqu’au jour où il découvre le talent de sa fille à épeler les mots. En reportant toute son attention et ses espoirs sur sa fille, il en délaisse sa femme, qui devient cleptomane, puis son fils, qui se tournera vers le bouddhisme.

Championne d’orthographe et apologie de la Kabbale

Aux Etats-Unis les concours d’orthographe font partie des institutions. Signe d’intelligence, de réussite, ils font la fierté des parents, indépendamment de leur statut social, mais moins celle des enfants. Ici, grâce à ce don, un père et une fille se rapprochent, mais avant tout c’est à travers sa fille que Richard Gere va tester des techniques de méditation intense, beaucoup trop dangereuse pour une fillette de son âge.

A travers ce film, le papa modèle kabbaliste cuisine, lave le linge. Il porte fièrement son petit bracelet rouge autour du poignet. Finalement, le concours n’est qu’un prétexte de plus pour montrer à l’écran cette religion et les valeurs qui l’entourent. Pourtant, autour de lui, tout est chaos, perdition, mais il est porté à l’écran comme le sauveur de l’humanité, celui qui remettra les autres dans le droit chemin.  

Encore un rôle bien décevant pour Richard Gere dont on ne peut que douter des choix cinématographiques…

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article