The OC (Newport beach) : amour, gloire et fric !

Publié le par Vero

 

 

De Josh Schwartz

 

 

 

Avec Benjamin McKenzie, Misha Barton, Adam Brodie, Peter Gallagher, Kelly Rowan, Tate Donovan, Melinda Clarke, Rachel Bilson

 

 

 

 

 

 

Diffusé les jeudis par la Fox aux Etats-Unis et par France 2

 

 

 

Trois saisons dont deux disponibles en DVD

 

 

 

 

 

 

Encore une série dont seuls les Américains ont le secret. Une série mettant en scène des ados et leurs parents qui, pour une fois, ont une place importante.

 

 

 

L’action se passe en Californie (quelle surprise !), dans le comté d’Orange, d’où le titre original : the OC (Orange County). Il fait beau toute l’année, les journées sur la plage et les petites tenues sont de rigueur. Les protagonistes sont plutôt d’une classe sociale élevée, sauf un, Ryan, l’élément perturbateur, personnage principal de la série, tout du moins au début.

 

 

 

Ryan est un jeune homme des banlieues qui, un soir, vole une voiture avec son frère. En tant que mineur, il ne peut pas être emprisonné, mais reste en probation. Son avocat, Sandy Cohen, va se prendre d’affection pour ce gosse et décide de le ramener chez lui afin de lui donner une chance de s’en sortir. Il sera accueilli par les Cohen, famille modèle américaine dont le fils Seth est un geek – un intello au teint blafard à qui personne ne parle, et qui verra l’arrivée de Ryan comme la venue du messie. L’arrivée de Ryan est un peu chaotique dans ce milieu fermé qui baigne dans le fric. Il tombe amoureux de la voisine, Marissa, qui a un petit copain, Luke, capitaine de l’équipe de foot (cliché du blond sans cervelle qui frappe à tout va). Le père de Marissa, Jimmy Cooper, est un gestionnaire de patrimoine qui fait banqueroute et divorce de sa femme, la cruelle Julie, arriviste qui ne s’intéresse qu’au portefeuille de son mari.

 

 

 

Bref, après visionnage des premiers épisodes, on ne peut que succomber sous le charme de ces personnages tous aussi attachants les uns que les autres ; il y en a pour toutes les générations. Que ce soit le rebelle écorché vif de Ryan, la naïveté et la fraîcheur de Marissa, la générosité et la décontraction de Sandy Cohen, etc. Vous l’aurez compris, la recette est aussi efficace, voire plus, que dans Beverly Hills du grand Aaron Spelling.

 

 

 

 

 

Le coffret de DVD est plutôt bien fait, les animations simples mais efficaces. On apprécie surtout les tracklists des chansons utilisées dans les épisodes, car la musique tient une place prépondérante dans cette série (également disponibles en CD) ; les marketeurs de la série ont tout compris !

 

 

 

Ils vont même jusqu'à donner des conseils sur la mode : coloris tendance, matières, mais sans citer de marques, fort heureusement. On est loin des Manolo Blaniks de Carrie Bradshaw ! Conseils disponibles sur le site officiel : http://www.fox.com/oc/

 

 

 

 

 

 

Si vous découvrez cette série et souhaitez partager tout cela, le site officiel français de la série : http://the.oc.free.fr/

 

 

 

 

 

 

Publié dans En apparté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fetard 22/01/2006 03:06

Pour le peu que j'ai regardé la série, c'est bien ficelé !Bon, il arrive ce post sur l'apéro blog?:)

Vero 22/01/2006 18:07

Je viens a peine de rentrer de Suisse ou j'ai passe le week end !!! On se calme! Je fais tout ce soir!! Espece d'impatient!

Ally 20/01/2006 10:34

c'est loin d'être constructif et objectif comme commentaire mais... the OC powaaaaaaaaaaaaaaa