Scène francaise feminine: Pauline Croze

Publié le par Vero

C'est face à une salle comble que Pauline Croze va jouer ce soir là au Kao. Seulement un album, sorti le 14 février 2005 (ouh l'amoureuse!), il y a presque un an et déjà des inconditionnels.

Avec une grande simplicité, la jeune femme de 26 ans, plutôt grande, brune, élancée, en débardeur noir et jeans, entre en scène, prend sa guitare sèche et commence son tour de chant. La jeune femme ne ressemble en rien à la jeune fille frêle de la pochette de son album ; elle a maintenant les cheveux mi-longs qui structurent son visage fin et semble moins maigre et en bonne santé ! On a envie de lui dire que ça lui va bien, mais on se tait, contemplatifs. Tel Ulysse face au chant des sirènes, la foule est envoûtée.

"Dans la chaleur", le single "mise à nue", "je suis floue", "Je ferais sans"... c'est avec des mots simples qu'elle traduit ses peines de coeur, mais tout le temps de manière réaliste et franche. Comme toutes ses consoeurs, elle est à baver... mais elle digère en verbalisant tout ça. Il ne faut pas croire que ça lui glisse dessus, ce n'est pas parce que l'on chante ses échecs sur des rythmes bossa, méditerranéens, chaloupés, qu'on en est moins affecté... On sent que chaque histoire s'est finie sainement, ou du moins que la constatation et l'acceptation font place à la douleur. Sa voix traduit sa force (elle a après tout déjà fait les premières parties de Cali, Tryo, -M-), malgré la gène qu'elle ressent face aux déclarations de certains fans scandant : "Pauline t'es belle!". Elle veut un public vivant et arrive à le faire danser, chanter.

Un album de 12 chansons ne permet malheureusement pas de tenir jusqu'au bout de la nuit, alors quelques reprises s'imposent : et là, bluffante, elle se lance dans un medley de Grease. Et Grease façon Pauline Croze, c'est magique ! Sensualité, séduction et volupté.

C'est sous le charme de cette rencontre que l'on sort de la salle, encore ivre, "ivre de douceur, ivre de tendresse, ivre d'insouciance, ivre d'espérance, ivre de plaisir, ivre de bonheur. Je ne veux pas dessoûler, je garde en secret la source, Qui m’a tant exaltée, pour m’y désaltérer".

 Site officiel: http://www.paulinecroze.com/

 

 

 

 

 

Site des fans de Pauline : www.larmesdesons.net

Rockement vötre,

V

Publié dans Musique

Commenter cet article

Laurent 23/03/2006 09:57

J'y étais à ce petit concert fort sympathique de Pauline ! Un excellent moment, j'ai hate de la revoir sur scène !