Coldplay for warm audience !

Publié le par Vero

 

 

La venue de Coldplay à Lyon a déclenché chez certain(e)s une hystérie démesurée, pour d’autres l’annonce d’un événement attendu, mais tout à fait banal, pour une ville qui bouge de plus en plus du point de vue de la programmation de concerts.

 

 

Il faut avouer qu’avec leur album X&Y, le groupe cartonne ; à vrai dire, depuis le premier album, Coldplay a compris comment faire des chansons simples mais efficaces, dans un ton résolument pop ; mais attention : on parle ici de brit-pop. Leurs mélodies lancinantes voire dépressives donnent certes la chair de poule, mais on imagine mal ce que cela peut rendre sur scène. Va-t-on s’asseoir et écouter la douce voix de Chris Martin ou simplement se laisser transporter vers son univers mélancolique, les yeux pleins de buée ? Et bien non, Coldplay fait du pop-rock et, sur scène, s’impose en véritable rock star. Chris Martin est une bête de scène. Il saute de partout, court dans tous les sens, s’amuse à faire le cochon pendu sur les rambardes de sécurité (cf. photo),… tout en jouant de la guitare et du piano ! On ne peut qu’applaudir l’exploit. Groupe anglais oblige, la scène est gigantesque, un écran lumineux dans le fond retransmet les images du concert pour ceux qui n’ont pas pu s’approcher. Tous les éléments sont réunis pour passer un très bon moment.

 

 

Le concert commence sur "Square One" (me semble-t-il), magnifique, une chanson qui a la pêche et donne le ton du concert. Plus tard sur "Yellow", des ballons jaunes (est-il nécessaire de le préciser !) remplis de confettis dorés tombent du plafond de la Halle. Chose habituellement prévue pour les fins de concert, en tant que "final", ici Coldplay choisit le début de son concert. Chris Martin explose un ballon d’un coup de guitare, tel un Jedi décapitant un Sith. Chris Martin enchaîne les cabrioles et disparaît un instant pour réapparaître sur un passage du toit de la Halle, et court saluer le fond de la salle, faisant un baise-main à quelques jeunes filles qui n’oublieront pas ce concert de si tôt ! Le concert se poursuit dans une grande intimité : entre un hommage à Johnny Cash et un grand moment d’émotion avec l’excellent "Don’t panic" (chanson de la BO de "Garden State"). Enfin, "Fix you" clôturera ce magnifique concert, plein de vie, d’émotion, de réel partage. Le groupe vient saluer très humblement son public, sans qui il ne serait pas.

 

 

Un grand merci à Chris et toute sa bande.

 

 

 

 

Site officiel :

 

 

http://www.coldplay.com/index.php

 

 

 

 

Pour un autre avis sur le concert :

 

 

http://hellostephanie.over-blog.com/article-1294329-6.html

 

 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article