Europe2 Campus tour Lyon 27/10

Publié le par Vero

Pour sa 3e édition, le Europe2 Campus Tour s'arrête à Lyon, avec à l'affiche des groupes Rock de la scène française, dont Mass Hysteria en tête d'affiche. Etonnamment, le public est très éclectique : un public assez, voire très jeune, les oreilles imbibées de nouveau son pop'rock viennent scander les paroles des deux nouveaux groupes émergeants dont la radio fait la promo, et les autres, trentenaires, viennent retrouver le rock énervé et engagé des Mass Hysteria.

Vegastar: copieurs de Nicola Sirkis?

Vegastar est de plus en plus diffusé sur les ondes grâce à son titre : 100e étage. Petit extrait... sur les jeunes filles en fleurs, dont la référence au 100e étage rappelle étrangement l'apesanteur de Calogero...

"Au 100 ème étage, les filles de ton âge
Pourrait bien finir par s'y plaire
Au 100 ème étage, même les filles les plus sages perdent la tête
Au 100 ème étage, les filles de ton âge
Cherchent à percer le grand mystère
Au risque d'en rester prisonnière.

Tu sens le frisson qui te caresse
Plus les chiffres défilent plus tes jambes vacillent
L'altitude est ivresse
Maintenant tu n'as même plus conscience de ton corps.
Peu à peu ta candeur s'évapore
Une dernière sonnerie annonce l'ouverture de la porte"

Faisant partie de la Nowhere team, on pourrait penser que les Vegastar balancent du gros son, et on s'attend même à éventuellement les catégoriser en néo-métal. Mais rappelons que Kyo fait également partie de la Nowhere team, et n'est pas tout à fait métal ! A écouter les Vegastar, ils se revendiquent plus proches de Pleymo que Kyo devant le public de jeunes excités qui s'est pressé contre la scène. Pourtant ils effectuent les premières parties de Kyo depuis quelques mois, et reviendront à Lyon le 2 décembre à cette occasion ; leurs chansons sont assez sirupeuses, ajoutant de grosses guitares pour toucher à la fois le public d'Avril Lavigne et de Green Day.

Bref, Vegastar est un groupe pop rock comme beaucoup de nouveaux groupes, au look punk-rock-goth soigné, qui fait du bruit mais pas trop. Que les parents se rassurent, leur progéniture peut écouter sans réserve ce petit groupe d'Orléans ; c'est inoffensif ! 

Melatonine : le pop rock féminin en force

Melatonine c'est tout d'abord une figure de proue : Bénédicte. Et puis, c'est aussi un groupe qui surfe sur la vague pop-punk-rock, avec une belle énergie. Complètement fan de Shirley Manson (Garbage) et David Bowie (on voit moins le rapport), Bénédicte saute dans tous les sens, ondulant sa chevelure telle une égérie de L'Oréal. On ne peut en tout cas pas lui reprocher de savoir exciter son public et de vouloir communier avec lui. Et le public la suit. Il faut dire que les chansons de Melatonine sont surtout pop, on a pas entendre dernièrement "Prozac generation" et le tout nouveau "J'aime pas" sur les ondes, bien qu'il y ait de grosses guitares dernièrement, assez inoffensives d'ailleurs.

Bénédicte nous offre sa présence sur scène avec les Mass Hysteria pour un petit tour de danse, puis à la fin pour une petite séance de dédicace. La bonne humeur et un bon esprit animent ce groupe, dont la photo nous rappelle étrangement Evanescence... la voix d'Amy Lee en moins !

La parité scénique est enfin réparée sur la scène du Campus tour, et finalement ça fait du bien à tout le monde !

 

Mass Hysteria : toujours la meme verve, on dit oui !

Avec 4 albums à leur actif, les Mass Hysteria sont déjà rodés ! La scène, ils connaissent, et adorent ça, ça se voit et se sent. Entre néo-métal et samples, Mass hysteria a su imposer son style éclectique qui les différencie de ses collègues de la scène metal francaise. Mouss au micro et un groupe uni qui le suit, la synergie est là. Une fusion. On saute avec eux, pogotte un peu, le tout dans un bon esprit, dans un respect complet où lycéens et trentenaires se retrouvent autour d'un même message d'unité.

Dans un sens, on pourrait presque les rapprocher de La Ruda (Salska), dans l'énergie qu'il dégage et le message ultra-positif de respect qu'il prône.

C'est encore une fois une petite heure de bonheur et de bonne humeur.

Bref, du rock, du rock, du rock, ... on en veut encore plus, mais vivement que la mode rock passe et que l'on se retrouve entre puristes !

Rockement vôtre,

Vero

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article