Gothic chic

Publié le par Vero

Que ce soit dans la mode, dans la rue, dans la musique ou au cinéma, le gothic se montre et se marginalise. Encore une fois, on va accuser M. Manson (Marylin de son prénom de scène) d'être l'instigateur de ce mouvement ! Véritable phénomène d'une société en quête de sensations fortes et de rébellion, les jeunes (en tête de file) se dirigent vers ce mouvement qui traduit leurs angoisses,... mais ce mouvement garde-t-il autant de force quand il va jusqu'à être exhibé sur des podiums ???

Le cinéma n'est donc pas en reste, Tim Burton en première ligne. (J'occulte volontairement les films fantastiques et "d'horreur" dont nous sommes assaillis pour me concentrer sur l'univers burtonien). Tim Burton nous a habitués au pire comme au meilleur... d'Edward aux mains d'argent, L'Etrange Noël de M. Jack, Sleepy Hollow, etc. à la Planète des singes.

Graphiquement parlant, son nouvel opus ressemble étrangement à l'étrange noël de M. Jack, en moins squelettique (dommage). On s'attend donc à un second chef-d'oeuvre gothique à la grâce évanescente, mais on déchante malheureusement assez facilement...Dans les Noces funèbres, Victor et Victoria sont victimes d'un mariage arrangé qui sera compromis par une rencontre fortuite et une descente au royaume des morts. Histoire d'une banalité affligeante, malgré un graphisme très réussi. Peut-être avait-il encore la tête dans son ascenseur de verre et l'univers de Roal Dahl, cocoonant sa progéniture.

 V

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article